Menu Fermer

ASH et ULIS au collège

Jeanne d'arc

L'accompagnement des élèves

Quel plan pour qui ?

Consultez cet organigramme du ministère de l'éducation nationale détaillant les différents aménagements possibles.

L’AESH s’occupe de un ou plusieurs élèves qui ont été notifiés MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de la 6ème à la 3ème avec des besoins variés. L’AESH ne reste pas avec son élève toute la journée. Elle intervient ponctuellement suivant les difficultés de l’élève en concertation avec les membres de l’équipe éducative et des professeurs ressources présents dans l’établissement.

Son rôle est d’aider et d’accompagner l’élève afin qu’il devienne de plus en plus autonome dans le but qu’un jour il n’ait plus besoin de cette aide.

Accompagner

Aider

Dialoguer

Le professeur ressource (formation BEP ASH et / ou titulaire du 2CASH avec expérience sur le terrain) est choisi par le chef d’établissement. Sa mission fait partie intégrante du projet d’établissement.

Il se tient à la disposition de l’équipe éducative en cas de diffilcultés rencontrées dans le champ du handicap (savoir être et outils pédagogiques). Il informe sur les nouveaux textes, sur les obligations des enseignants et sur les documents de suivis pédagogiques à mettre en place (PPS, PPRE, dossiers de demande de renouvellement d’AESH).

Il veille à la mise en place et à la continuité des PPS/PAP (chartes de scolarisation) lors des conseils et ESS. Il veille au maintien du partenariat entre tous les acteurs du système, essaie de trouver des solutions adaptées à chaque situation par des concertations régulières.

Par ailleurs, quinze élèves sont accompagnés par six AESH et les élèves présentant des troubles des apprentissages sans accompagnement bénéficient d’aménagements spécifiques en classe ordinaire.

Sylvie FRANCO,
Professeure ressource pour l’accompagnement et le suivi des élèves à besoins éducatifs particuliers (EBEP)

Le dispositif ULIS

Le collège Jeanne d’Arc de Genas a toujours eu pour projet l’accueil de toutes les intelligences en réponse aux besoins éducatifs particuliers de tous les élèves ; c’est dans cet objectif qu’a été créée une ULIS TSLA (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) accueillant des élèves reconnus en situation de handicap pour des troubles spécifiques du langage et des apprentissages. Ce dispositif s’est ouvert en 2008, en réponse à la loi de février de 2005 sur la scolarisation des élèves en situation de handicap.

“La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées pose le principe de scolarisation prioritaire des élèves handicapés en milieu scolaire ordinaire, la scolarisation en milieu spécialisé étant l’exception.”

L’ULIS (circulaire n°2015-129 du 21 août 2015) constitue une des modalités de mise en œuvre de l’accessibilité pédagogique pour les élèves handicapés. Elle propose, en milieu ordinaire, des modalités d’apprentissage et des enseignements adaptés.

Les élèves sont inscrits dans une classe de référence et suivent les cours dispensés dans une classe ordinaire de l’établissement, au maximum de leurs possibilités. Toutefois, lorsque les objectifs d’apprentissage envisagés pour eux requièrent des modalités adaptées, celles-ci le seront au sein du regroupement de l’ULIS avec l’enseignante spécialisée coordinatrice.

Cette dernière assure un accompagnement spécifique des élèves au niveau pédagogique et de l’orientation et travaille en étroite coopération avec tous les partenaires internes à l’établissement (professeurs, AVS co, direction, secrétariat, vie scolaire) pour la mise en place et le suivi des aménagements et adaptations (Mise en Œuvre du PPS), mais également avec les partenaires extérieurs (parents et partenaires assurant les accompagnements à visée thérapeutique ou rééducative).

Elle est formée spécifiquement à l’accueil et à l’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers et constitue une personne ressource au sein de l’établissement.

Actuellement, 15 élèves, de la sixième à la troisième, bénéficient du dispositif ULIS (sur notification de la MDPH) et se voient ainsi proposer une scolarisation personnalisée pour faciliter l’accès aux apprentissages.  

Séverine MILAN,
Enseignante spécialisée coordinatrice de l’ULIS TSLA (Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages)

Secured By miniOrange